SAINT AMAND HAINAUT BASKET

topnav

Sans titre

Cette saison nous vous proposons de découvrir les joueuses du centre de formation,  nous accueillons avec plaisir Élise.

Fiche d'identité:

  • Nom: Deprezelize
  • Prénom: Élise
  • Surnom: Aucun
  • Âge: 17 ans
  • Taille: 1m70
  • Poste: 1
  • Nationnalité: Française

Parcours basket:

  • ASPTT Boulogne
  • Sélections district du boulonnais
  • Sélection départementale pas de Calais
  • Entrée au pôle espoirs Wattignie
  • Minimes France Oye Plage
  • Cadettes France Oye Plage
  • Centre de formation Saint Amand les eaux

Le basket:

  • Meilleur souvenir basket: Je dirais, vice championne de France avec Oye plage en Minimes, un souvenir exceptionnel.
  • Pire souvenir: Sans aucun doute, ma blessure lors du deuxième match au TIL final en Minimes, très mauvais moment pour moi.
  • Rituel jour de match: Je n'es pas vraiment de rituel, simplement je rentre dans ma bulle de concentration.
  • Le basket en un mot: Game.

Extra-Basket:

  • Ton établissement scolaire:  T- ES au lycée Couteaux à Saint Amand.
  • Projet basket et professionnel: Au niveau du basket aller le plus loin possible, en Ligue 2 voir en Ligue serait très bien, professionnellement dans un premier temps avoir le Bac.

Le face à face n°3:  Claire et Ambrosia Anderson (Nice)

   Claire Stievenard03838311253-13101193

Aujourd'hui nous accueillons avec plaisir avec plaisir notre Green Girls Claire Stievenard, et l'ailière Niçoise Ambrosia Anderson, pour un face à face en vue de la rencontre de samedi opposant notre équipe du Saint Amand Hainaut Basket à Nice.

  • 1) Bonjour, peux-tu nous raconter tes premiers pas dans le basket ?

Claire: J’avais 9 ans je crois, c’était au CL de Barlin, on était une bande de copines qui nous amusions bien ensemble.

Ambrosia: J'ai commencé le basket à l'âge de 8 ans, je l'ai aimé et voulus jouer au plus haut niveau. Je jouais à Hawaï avec les garçons, à l'extérieur sur le terrain de jeu , quand je suis passé d'Hawaï au Colorado, je jouais encore plus et j'ai décidé que je voulais jouer au collège. J'ai adoré le jeu, depuis que j'ai 8 ans!! .claire

  • 2) Tu évolues au poste d'Ailière, quel est ton rôle dans le jeu, et quelles en sont les spécificités ?

Claire: En tant qu’ailière je dois apporter dans le scoring et en défense ainsi que dans le rythme du jeu. Je me focalise sur l’intensité à mettre dans tous les secteurs du jeu pour apporter un maximum.

Ambrosia: Dans cette position, il est important de toujours être créatif et obtenir d'autres ouvertes pour les coups faciles . Le rebond est également  important avec ma taille (186 cm). Défensivement je peux garder beaucoup de joueuses grâce à  ma taille et qui aide l'équipe .  C'est aussi important de toujours être en mouvement, de couper, de donner des solutions, shooter, aider aussi au moins les 2 intérieurs.

  • 3) Vous arrivez dans un nouveau club cette saison, comment se passe l'acclimatation ? 

Claire: Cela s’est très bien passé pour l’ensemble de l’équipe car notre collectif est nouveau et que nous venons toutes (sauf Laura) d’arriver dans le club.

8430874-13234880Ambrosia: J'aime Nice ! J'adore la ville ici je suis très heureuse, j'ai pris la décision de venir ici et ne le regrette pas, la météo est parfaite, notre équipe a une très bonne alchimie, tout va bien pour moi, vive Nice.

  • 4)  Quel regard as-tu sur l'évolution du Basket depuis  tes débuts ?

Claire: Le basket évolue sur le plan physique car les hommes évoluent aussi. On peut trouver un joueur plus grand, qui coure vite et qui peut shooter de loin… une telle palette de qualités individuelles ne se retrouvait que très rarement il y a quelques dizaines d’années, alors qu’elles sont courantes maintenant.

Ambrosia: Je n'ai jamais vraiment prêté beaucoup d'attention au basket-ball en grandissant, j'ai commencé à le regarder différemment au collège. le basket-ball a toujours été libre, détente et plaisir pour moi, jamais stressé, pas de pression . Donc, je n'y ai pas prêté beaucoup d'attention aux changements au fil des ans. Le basket-ball féminin Toutefois, dans les 10 dernières années, je l'ai remarqué est devenu plus un plus populaire et apprécié dans le monde entier . Le jeu est devenu plus rapide et le scoring a augmenté, c'est une bonne chose.

  •  5) Quelles seront les clefs du match selon toi ?STIEVENARD Claire 0

Claire: Il va falloir que nous réussissions à mettre de l’intensité pendant 40 minutes contre une équipe très solide. Notre niveau de concentration tout au long du match devra être maximal car nos erreurs se payeront cash contre Nice.

Ambrosia:  Pour moi, il faudra que nous nous imposions de suite dès l'entame du match, nous avons les filles pour le faire. Nous savons que le Hainaut à une belle équipe mais à nous de ne pas les laisser se mettre en confiance, car sinon avec le talent des filles plus le public cela peut devenir compliqué.

  • 6) En compétition qu'elle est la joueuse qui t a le plus marquée

Claire:  Sarah Michel, car elle a la faculté à trouver des solutions là où personne n’en voit et une grande régularité dans ses performances.

ANDERSON Ambrosia 0Ambrosia:  Durant ma carrière, j'ai rencontré beaucoup de filles avec des talents extraordinaires, donc je ne pourrais pas en sortir une plus qu'une autre, désolé lol.

  •  7) La question décalée : Si tu n'étais pas basketteuse, quel métier aimerais-tu exercer ?

Claire: ahhhh je dirais diététicienne.

Ambrosia:  J'aimerais travailler dans l'immobilier, ou être analyste de l'info géographique, afin de créer des cartes pour les agents immobiliers.

  •  8) Pour terminer Ambroisia , aujourd'hui tu as évolué dans plusieurs pays, lequel t'as marqué ? et Claire un mot pour les supporters Hennuyers?

Claire: C'est un public fantastique, on va avoir besoin de vous nombreux pour atteindre nos objectifs, merci de nous soutenir toujours autant. Go Green Girls.

Ambrosia:  Israël est mon pays préféré parce que tout était américanisé donc sympathique, mais j'aime jouer en France en raison de la compétitivité et de la popularité , la nourriture est excellente ici aussi. Je suis aussi allé à Rome j'aime cette ville !


 

Le face à face n°2:  Johanna et Ana Maria Filip (Bourges)

   Johanna Joseph0408Ana-maria-Filip000111

Aujourd'hui nous accueillons avec plaisir avec plaisir notre Green Girls Johanna Joseph, et l'intérieur Berruyère Ana Maria Filip, pour un face à face en vue de la rencontre de dimanche opposant notre équipe du Saint Amand Hainaut Basket à Bourges.

 

 

 

  • 1) Bonjour, peux-tu nous raconter tes premiers pas dans le basket ?

Johanna: Bonjour, j'ai commencé le basket à l'âge de 12 ans dans le club de ma ville (Goussainville) parce que mes frères en faisaient. 

Ana: Bonjour alors premiers pas dans le basket à 9 ans à Roanne, et pour info j’étais déjà la plus grande Lol ! .joseph

  • 2) Tu évolues au poste d'Intérieur, quel est ton rôle dans le jeu, et quelles en sont les spécificités ?

Johanna: Oui j'évolue au poste 4, ce poste nécessite d'avoir une bonne lecture de jeu, de l'agressivité défensive et offensive avec une bonne présence au rebond. Étant pas la plus grande à ce poste, je dois compenser avec mes aptitudes athlétiques et collectives.

Ana: Le rôle pour un intérieur c’est de prendre sa position, être agressive proche du panier, poser de bons écrans et prendre des rebonds après il est vrai que j’ai mon shoot dans la périphérie aussi c’est essayer d’alterner au mieux, j'adore ce poste.

  • 3) Vous connaissez un début de saison délicat, avec une blessure à la cheville, comment se passe votre semaine? (d'un point de vue médical) 

Johanna: Effectivement c'est un début de saison délicat pour moi, avec une blessure à la cheville dès le deuxième match amical. Ma semaine se compose essentiellement de soins et de renforcement musculaire, et actuellement je suis en centre de rééducation à Berck, du lundi au vendredi ou je travaille dur pour revenir dans les meilleures conditions.

ana-maria-cata-chitiga-la-francaise-n-a-rien-pu-faire-face 1084048 667x333Ana: Pour ma part, il ni pas grand-chose à faire car j’ai eu une botte avec les béquilles et il faut  attendre que l’os se ressoude. Maintenant j’ai fait du travail en piscine et vélo, je dois muscler la cheville et la jambe. Pendant ma convalescence j’ai continué à faire du travail haut du corps et cardio.

  • 4)  Quel regard as-tu sur l'évolution du Basket depuis  tes débuts ?

Johanna:  Je trouve que le basket féminin a bien évolué, sur la médiatisation et s'est davantage professionnalisé (structures, soins...) et sur le plan du jeu je le trouve de plus en plus athlétique. En plus, il y a une homogénéité des équipes qui deviennent plus compétitives.

Ana: L’évolution s’est faite un peu à tous les niveaux que ce soit dans le style de basket proposé, l’impact physique, la personnalisation du travail et aussi l’engouement qu’il peut y avoir il n’y a qu’à voir le dernier CE des garçons!!

  •  5) Quelles seront les clefs du match selon toi ?Johanna-Joseph-Basketteuse-professionnelle

Johanna:En un mot: la Défense. Nous connaissons tous les aptitudes offensives de cette grande équipe. Pour remporter le match il nous faudra être très dur en défense, dans le but de limiter leur scoring. Car offensivement nous avons les qualités pour faire un grand match.

Ana: Il faudra aborder ce match avec un grand sérieux car l’équipe n’aura pas trop travaillé ce match(à cause de la trêve internationale). Il faudra porter une attention particulière sur leurs trois extérieurs (Joyce, Romana et Laura) car ce sont de vraies créatrices de jeu qui peuvent s’enflammer à tout moment ! et bien sur prendre les rebonds

  • 6) En compétition qu'elle est la joueuse qui t a le plus marquée

Johanna: En compétition celle qui m'a le plus marquée c'était lors du championnat d'Europe -18 ans Iagupova Alina  c'est une très bonne  joueuse de basket qui est vraiment capable de tous faire. J'ai également une pensé pour Amel BOUDERRA: je n'ai jamais côtoyé une joueuse autant acharnée dans le travail, qui se donne tous les moyens pour réussir. Et en plus c'est une fille avec un grand cœur.

Ana:Je dirais Ana Cata-Chitiga - Championnes de cœur - 7979Britney Grinner même s’il y en a eu d’autres qui m’ont marqué. Elle est très impressionnante, de bonne mains, bien coordonnée pour son gabarit et a un physique vraiment atypique

  •  7) La question décalée : Si tu n'étais pas basketteuse, quel métier aimerais-tu exercer ?

Johanna:Travailler dans le bien-être car j'aime prendre soin des gens.

Ana: Ahahah bonne question ! Petite je me rappelle que je voulais être astronaute mais c’était vraiment quand j’étais très petite ça ! Maintenant je dirais un métier qui englobe le marketing, commercial, communication.

  •  8) Pour terminer Ana, aujourd'hui tu évolues  à Bourges et en Equipe de France, tu joues  l'Euroligue, Quelle est la prochaine étape ? et Johanna un mot pour les supporters Hennuyers?

Johanna: C'est un public fantastique, nous sentons vraiment leurs soutiens lors des rencontres. Cela nous donne une force en plus à domicile. De notre côté nous donnerons tous! Allez les Green Girls!

Ana: La prochaine étape à très court terme c’est revenir sur les terrains à un bon niveau de jeu ! Après c’est vraiment être encore en équipe de France pour les compétitions à venir.