SAINT AMAND HAINAUT BASKET

topnav

☆Championnat Espoir☆ Vaincre ou Mourir...

Saint Amand vs Bourges

Mercredi 14 Février 16h00 (Salle Maurice Hugot) 

Fréderic Daguenet: "Un match crucial pour nos mini green girls contre Bourges, leader de la poule Espoir (6-2). Si elles veulent encore espérer se qualifier pour le final four, la défaite est interdite, à 3 journées de la fin.

Face à une belle équipe de Bourges, les Amandinoises s'étaient inclinées de 15 points au match aller. Mais depuis de l'eau a coulé sous les ponts et en 2018 les espoirs restent sur 4 victoires en 5 matchs.

L'enjeu est important, en cas de victoire nous revenons à une petite victoire de Bourges et Mondeville mais en cas de défaite, il n'y aura plus d'espoir de qualification.

Les joueuses sont prêtent à relever le challenge et on un plein de confiance suite aux belles prestations face à des équipes NF2.

Au delà du résultat, il faudra jouer ce match comme si c'était le dernier, avec de l'engagement et de la combativité.

On s'entraine pour jouer ce type de match, alors il faut en profiter et prendre du plaisir.

La force de Bourges est le secteur extérieur, avec de très bonnes meneuses, très adroites. Il faudra les contrôler.

Nous, nous devon exploiter notre avantage physique dans la raquette mais aussi celui de nos ailières.

Vaincre ou mourir !!!"

17265257 10209054888913591 471275713838856517 n


 

☆Championnat Espoir Belle prestation des Green Girls

 

 Saint Amand 76-61 Mondeville

 

Saint Amand: Deprez A. 0pts, Plancq 6pts, Bezzo-Dembet 4pts, Doumbia 9pts, Deprez E. 4pts, Marie 11pts, Ngo Ndjock 38pts, Elias 1pts, Hurel 1pts, Pruvost 2pts

Fréderic Daguenet: "Un beau match avec deux belles équipes. En voyant la composition des équipes sur le terrain, voila ce que l'on pouvait être en mesure d'attendre.

Et ce fut le cas dès le début de la partie, avec une Anna Ngo Ndjock en jambe qui montre la voix à ses coéquipières mais Mondeville est aussi bien rentré dans le match (21-18). Seule ombre à se premier quart temps, les deux fautes de Ludivine Marie qui vont la clouer sur le banc une bonne partie de la première mi-temps.

Dès le début du deuxième acte, les mini greens girls prennent 10 points grace à 2 paniers à trois points d'Anna. Mondeville passe alors en Zone pour perturber l'attaque Amandinoise, et cela marche. Les systèmes sont moins fluides et les mini greens balbutient leur basket (41-34 à la pause).

Le retour des vestiaires est bénéfique au Amandinoises qui ont trouvé la solution contre la zone Mondevillaise. Du jeu de passe, de la fixation intérieur et de l'adresse à 3 points et le tour est joué.

L'écart enfle et se maintiendra autour de 15 points pendant la deuxième mi-temps et malgré un dernier sursaut de Mondeville à cinq minutes de la fin, les mini greens tueront tout espoir en accélérant à nouveau.

Une prestation de très haut niveau, avec beaucoup de sérieux, de concentration, d'envi, toutes les joueuses ont participé à la réussite de ce match.

la performance individuelle d'Anna est magnifique car au delà de ses 38 points elle a su impliquer ses partenaires"

DSC 8442


 

 

☆Championnat NF2☆ Sensation à Maurice Hugot

 

Saint Amand 55-47 Co Trith (22-4 / 8-15 / 13-20 / 12-8)

Deprez A. 3pts, Plancq 3pts, Bezzo-Dembet 0pts, Doumbia 6pts, Deprez E. 12pts, Marie 11pts, Ngo Ndjock 15pts, Elias 0pts, Hurel 0pts, Pruvost 5pts

Fréderic Daguenet: "Un début de match idyllique pour nos mini green girls contre une équipe de Trith venu gagner sa 12ème victoire de suite et conforter sa première place. Pas d'appréhension ni de complexe, les Amandinoises sont bien présentes en défense avec beaucoup d'intensité, ce qui gêne les tentatives Trithoises, et permettant ainsi aux locales de trouver du rythme en attaque, avec beaucoup de jeu rapide et d'adresse extérieure. Le premier quart temps est atteint sur le score de 22 à 4.

Le 2ème quart temps sera plus compliqué car Trith élève son niveau d'intensité défensif mais nous maintenons le cap. 30 à 19 à la pause.

La première mi-temps est déjà une réussite pour nos jeunes pousses qui ont appliqué à la lettre le plan de jeu.

La réaction de Trith au retour des vestiaires nous pousse à élever notre niveau de jeu. Mentalement, les minis greens girls ne craquent pas malgré un rapproché à 4 points à la fin du 3ème quart temps.

Tout est possible à l'entame du 4ème quart temps. Mais les Amandinoises reprennent rapidement 10 points d'avance qu'elles réussiront à conserver grace à beaucoup d'engagement et de détermination.

Une prestation de qualité qui récompense l'ensemble du centre de formation face à un adversaire de très bon niveau.

Mais nous sommes déjà tourné vers le match de mercredi contre Mondeville pour le compte du championnat espoir.

On doit rester sur cette dynamique de victoire mais surtout garder les ingrédients qui nous font gagner.

Mondeville est première du championnat espoir et est une équipe difficile à manœuvrer. Avec des joueuses intelligentes possédant de bons fondamentaux. On a une équipe qui peut rivaliser et il faudra le prouver chez nous. Jouer avec du cœur et de l'envi !!!"

DSC 4228


 

 

☆ Bilan CDF mi-saison ☆ 

Le centre de formation commence un nouveau cycle.

On a renouvelé notre centre avec 8 nouvelles joueuses dont 6 cadettes 1ère année. On perd Ludivine Marie, Elise Deprez et Anna Ngo Ndjock qui intègrent le groupe pro ainsi que Tukayi Sissoko en fin de cycle au centre de formation.DSC 7173

C'est pratiquement notre 5 majeurs en U20 que l'on perd sur une saison.

Notre effectif est très jeune avec seulement 3 joueuses U19 dans notre centre, dont Uranie Bezzo-Dembet blessée depuis 2 mois.

En U18, nous n'avons que 2 joueuses dernière année ce qui signifie que l'équipe est également très jeune.

‍Un début de saison compliqué en Espoir, mais on s'y attendait !!!

Tous les week end, on joue pratiquement qu'avec une équipe U18 face à de très bonne équipe NF2.

La poule NF2 est très forte cette année et notre équipe est moins forte que la saison dernière d'où des résultats parfois avec des scores importants.

Malgré tout, si en début de saison les matchs étaient injouables pour nous, ce n'est plus le cas sur les dernières rencontres. On arrive à tenir 30 ou 35' puis on craque et on prend un éclat qui plie le match. Manque de physique, d'expérience, de mental,... un peu de tout qui font la différence.

Dommage que l'on n'arrive pas à gagner un petit match pour récompenser les filles du travail effectué. Surtout quand nos 3 jeunes pros nous donnent un coup de main, on échoue aussi de peu.

On gagne seulement 1 match sur 14, championnat NF2 et Espoir confondus mais on a beaucoup progressé, on passe par des moments difficiles quand on perd mais cela forge le caractère et on s'en sortira plus fort.

Une 1ère phase en dent de scie pour les U18

fatoumata

Même si la qualication au groupe A fut acquise à la fin des matchs allés, les matchs retours ont été compliqués.

Un faux pas à Trith et une courte défaite contre Villeneuve sema le doute avant de voir une belle réaction sur les 2 dernières rencontres.

Le retour des vacances de Toussaint a coupé la dynamique et nous avons eu du mal a repartir de l'avant.

Le plus important a été la réaction de l'équipe pendant ces moments difficiles.

 

Du côté des satisfactions du début de sison !!!

L'adaptation à un centre de formation est souvent difficile pour ces jeunes filles de 15-16 ans qui quittent leurs parents pour vivre leur passion.

Les performances individuelles sont compliquées et mettent un certain temp à arriver. Mais cette saison 2 recrues se remarquent par une facile adaptation au vu du niveau de jeu qu'elles affichent après seulement 3 mois. Kim Pruvost qui aura 16 ans en janvier, est devenue une joueuse incontournable aussi bien en U18 quand U20, à tel point qu'elle s'entraine déjà avec l'équipe professionnelle. Salimata KOITA montre de grosses performances en U18 sur la phase retour. Elle qui évoluait il y a un an en U18 Région à Vincennes est pétri de qualités qu'elle doit apprendre à utiliser.

Coté satisfaction, on peut féliciter Baya Elias, qui a eu une saison passé compliqué et qui depuis la reprise est performante et régulière. Nos deux anciennes Chloé Hurel et Auriane Deprez encadrent parfaitement ce jeune effectif.

Un avenir prometteur pour la fin de saison!!!

Notre progression doit se voir en janvier et février car on aura beaucoup de matchs espoirs à domicile qu'il faudra gagner.jasmine

On est sur un nouveau cycle de formation et les résultats devront se faire sentir dans les 2-3 prochaines saisons. L'expérience que prenne des filles de 15-16 ans contre des joueuses NF2 est non mesurable. On le voit depuis le début de saison, les filles passent des caps important masqués certes par les défaites.

En U18, l'objectif sera le haut de la poule et on se battera pour la 1ère place synonyme de finale Four. La tache sera compliqué face à des adversaires redoutables tels que Villeneuve, Charleville, Arras, sans sous estimer Strasbourg et Mulhouse qui ont fait un très bon parcours en 1ère phase.