SAINT AMAND HAINAUT BASKET

topnav

Final Four U18France☆  Vice-Champione de France!!!

François Marsaudon: "Ce sera un titre de vice champion de France !
Au terme d'un week-end de haute intensité et fort en émotion, l'équipe parvient à se hisser parmi les meilleurs centre de formation du pays, mais non sans une certaine déception tout de même.
Cette deuxième place, qui vient après celle décrocher dans le championnat UNSS au mois de février, conclue une belle saison sportive. Nous sommes monté en régime tout au long de l'année, la progression à été constante et les filles ont muri humainement.
La première bataille du week-end nous opposait à la belle équipe de Lyon. Dès le début de la rencontre, les débats sont équilibrés. Mais peu à peu, on installe notre jeu et notre rythme, et les Lyonnaises décrochent au score. L'écart va même monter jusqu'à 20 points en notre faveur à 10 minutes du terme.
Mais Lyon est une grande équipe et le démontre en moins de 5 minutes. Quelques erreurs de notre part combiné à l'adresse extérieure des Lyonnaises, et nous revoilà au coude à 4 minutes du buzzer final. On retrouve un peu de stabilité défensive, et notre agressivité en attaque nous rapporte quelques lancers francs. On tient bon, et sur une ultime action, Sophie Plancq nous délivre et nous offre la victoire sur un tir tout en audace. Victoire 64-66 !
La joie est présente, mais il faut rester concentré. L'objectif n'était pas de battre Lyon, mais bien de gagner la finale. Plusieurs petites blessures sont à signaler, signe de l'engagement sans failles que les filles ont fournis.
La finale nous oppose à La Roche Vendée. Une équipe expérimentée et adroite, finaliste quelques semaines plus tôt de la coupe de France.

 u18 Crèdit: Karim Elias

La finale nous oppose à La Roche Vendée. Une équipe expérimentée et adroite, finaliste quelques semaines plus tôt de la coupe de France.
Les premières minutes servent aux deux équipes de se jauger. Le score s'équilibre, aucune formation ne prend réellement l'ascendant sur le match. À la mi-temps on compte seulement 3 points de retard, mais on ne sent pas les filles réellement dans le match. Un nombre beaucoup trop important de rebond offensif permet à La Roche de rester dans le match. On a surement laissé quelques plumes dans le match de la veille, mais, sur une finale, il faut être capable d'aller chercher des ressources insoupçonnées.
Et on va trouver ces ressources ! Seulement, les Vendéennes sont extrêmement déterminées. On se casse les dents face à leurs défenses de zone. L'écart grimpe. 15 points de retard. Et puis, on va retrouver nos joueuses. Du combat, de l'intensité, de l'énergie et l'audace vont nous permettre de combler ce retard. Quelques coups de folie viendront même nous faire croire un exploit. Seulement, on partait sans doute d'un peu loin et on vient mourir à 7 longueurs du futur champion, qui mérite sa victoire pour sa maitrise de l'évènement sur l'ensemble du match. Bravo à elles. Défaite 72-79.
Le bilan de la saison reste pour autant satisfaisant. Anna a régné en grande classe tout au long du week-end. Les autres filles ont montré que nous serons pleinement compétitifs dès la saison prochaine.
Un grand merci aux joueuses, Staff, dirigeants, parents et tout ce qui ont accompagné le groupe sur cette saison. C'est grâce à cet investissement commun que l'on a pu écrire cette belle histoire. Les filles savent aussi ce que nous nous sommes dit dans les vestiaires à fin du match. Il faut que cette défaite nous donne encore plus d'appétit et qu'au mois d'août, dès le premier jour de la préparation, nous ayons tous cette détermination. Tout mettre en oeuvre pour se redonner l'opportunité de décrocher le titre.
Il nous a probablement manqué un peu d'expérience dans la gestion de l'environnement. Nul doute pour moi que l'avenir va être encore plus palpitant..."

u182 u18 4

 Crèdit: Karim Elias


 

Final Four U18France☆  

Samedi 13 Mai: 1/2 finale Lyon-SAHB

Francois Marsaudon: "Rendez-vous avec notre destin."

"Dans un peu moins de 48 h, nous serons sur scène pour décrocher un titre de Champion de France.
La tension commence à monter, l'excitation et l'envie d'en découdre également.
 Mais rien ne sert pour le moment d'éparpiller les esprits dans des projections inutiles, le but étant d'être prêt mentalement au moment de l'entre-deux, pas avant.
Une fois que la partie aura débuté, ce sera alors à ce moment précis qu'il faudra montrer de quoi nous sommes capables d'accomplir. Et ensemble, ce groupe peut faire déjouer plus d'un pronostic et ramener l'or dans le nord.
Le challenge est alléchant. Faire tomber cette formation de Lyon, multiples vainqueurs des final four. Une équipe agressive, intense et rapide ; mais avec qui nous jouerons les yeux dans les yeux durant 40 minutes. Et connaissant mes joueuses, ne comptez pas sur elles pour baisser le regard et les bras avant d'avoir obtenu ce qu'elles sont venues chercher.
Les filles savent comment faire déjouer les Lyonnaises. Notre identité et nos valeurs seront un moyen de rafler la mise. Le groupe ne lâchera rien, n'abdiquera jamais et se battra jusqu'au coup de sifflet final, j'en suis certain.
Cette équipe a grandi tout au long de l'année, en passant par des hauts et des bas. Notre histoire nous permet aujourd'hui de nourrir certaines ambitions, et je pense que les filles sont prêtes.
Partons en terres vosgiennes avec un état d'esprit conquérant, concentré et déterminé. La pression est sur Lyon. Jouons notre basket, enthousiaste et dynamique. Le reste viendra de lui-même... À ce stade de la saison, toutes les équipes méritent d'aller au bout. Lyon, Roche Vendée et Angers sont de très bons groupes. La compétition s'annonce intéressante."

DSC 3557 DSC 3560 DSC 3558


 

Championnat U18France☆ Première défaite pour les U18 France

Charleville 54 / Hainaut Basket 50  Carla Paul 6 ; Auraine Deprez 14 ; Tiguida Doumbia 4 ; Chloé Hurel  9 ; Manon Noe 11 ; Elias Baya 4 ; Aissatou Moussa ; 2

François Marsaudon: "C'était le dernier match de la saison régulière pour l'équipe, qui se soldera par une première défaite dans ce groupe A.
On se présentait à Charleville avec un effectif amoindri, seulement 7 joueuses valides et un enchainement de 3 matchs en 5 jours. Mais ces conditions n'enlèvent rien à la belle prestation de nos adversaires du jour.
Le début de match est équilibré, on joue plutôt bien au basket en attaque mais on a du mal à contrôler le rebond, ce qui nous coute trop de possessions. En milieu de 2 nd quart temps on parvient à faire un break, mais qui n'arrive pas à être confirmé, la faute à un nombre de perte de balle trop important, ce qui donne des munitions à Charleville pour revenir au score.
Au retour du vestiaire, on va traverser un long désert offensif, avec la seule Carla Paul pour trouver le chemin du cercle. 2 points en 10 minutes. On va payer ce trou d'air en fin de match. 15 points de retard.
Le dernier acte sera pourtant l'occasion de retrouver notre jeu, avec de la fluidité, de l'enthousiasme et de la combativité. Les filles du banc vont être exemplaires. Manon, Carla et Baya montrent que la relève va être intéressante. Aissatou laisse entrevoir une partie de son potentiel. Sa présence physique nous aide, elle dissuade la plupart des tirs adverses, contrôle le rebond, et devient un point de fixation offensif avec un tir extérieur de plus en plus fiable.
Les cadres sont laissées sur le banc de touche.
On ne compte plus qu'un seul point de retard à quelques secondes du terme de la rencontre, mais deux pertes balles consécutives viendront éteindre nos espoirs de Victoire. Défaite 54-50.
Rien d'alarmant pour autant, la manière comptant plus que le résultat sur ce match. Et je suis globalement satisfait de ce que les filles ont produit, surtout les plus jeunes, ce qui montre bien que toutes peuvent apporter une pierre à l'édifice.
À présent, tous les regards sont rivés vers les Vosges et le final 4. L'identité de notre adversaire n'est pas encore connue mais aucune formation ne m'effraie et pour aller au bout il faudra vaincre tout ceux qui se présentent à nous. 2 semaines de préparation. 2 semaines pour peaufiner les derniers réglages. 2 semaines pour arriver avec un état d'esprit et une forme la plus optimale possible.
Et comme le disait Confucius, " On pense que le plaisir se trouve au sommet de la montagne, alors qu'il réside dans la façon de la gravir ". En d'autres termes, profitons et prenons soin du moment présent !"

 15740836 10208464817722180 1818275765903191206 n 17190394 10209019623831986 8894292512402616425 n 554