SAINT AMAND HAINAUT BASKET

topnav

☆ Championnat U18 France☆ Magnifique victoire après 2 prolongations vs Esbva...

Saint Amand 73-72 Esbva

Saint Amand: Manon Noé : 13pts; Kim Pruvost : 7pts; Sophie Plancq : 14pts; Mariame Cissoko : 5pts; Baya Elias : 3pts; Fatou Camara : 4pts; Chloé Hurel : 10pts; Salimata Koita : 17pts

François Marsaudon: "On est toujours dans le coup. Ces mots résument assez bien la situation dans laquelle on se trouve. 

 On est pas passé loin d'y laisser notre peau, mais ces filles là ont de la ressource, et ça passe. 
 Le début de match est à notre avantage. Nos attaques font mouche, notre défense est compacte. Comme depuis quelques semaines, on est capable d'être performant sur 20 minutes. Et encore, je note quelques approximations qui aurait pu nous donner un matelas plus confortable. 9 points d'avance à la pause. 
 La deuxième mi temps est plus complexe. Villeneuve change ses plans, nous on maintien le cap. Les Lilloise refont rapidement leur retard. Et à partir de là, du début de 4eme quart temps jusqu'a la fin de la deuxième prolongation, les deux équipes vont se rendre coup pour coup. Et on résiste, on tien. Et à la fin, c'est Villeneuve qui cède. Victoire 73-72 après un match intense. 
 Manon tien le navire pendant tout le match. Sophie défend dur et parvient à inscrire des paniers précieux. Mariame à été un vrai joker offensif en sortie de banc dans les moments chauds. Baya, malgré sa blessure, à été héroïque et n'a pas abandonné l'équipe. Chloé reste le pilier de cette équipe et elle nous porte sur ses épaules. Sali franchi les marches une à une et devient une joueuse qui compte dans le championnat. Kim inscrit les deux paniers de la gagne. Fatou est très efficace sur de courtes séquences.
 Mais ce formidable instinct de survie de suffira pas. On aurait pu tuer le match en rentrant des vestiaires, et même dans la première mi temps. Il faut apprendre à dominer une rencontre, à la contrôler. 
 Il faut maintenir un haut niveau de performance pendant toute la durée du match. Et pour cela, on aura besoin de tout le monde. Il faut que toute l'équipe hausse encore son niveau de jeu. Si on veut s'en sortir, on a besoin de toutes nos armes.
 L'objectif est en ligne de mire à présent, ça commence à devenir concret. Mettons les bouchées doubles aux entrainements. Il nous reste énormément de travail à fournir. Si on veut rester dans la course et même se positionner, il faut aller chercher encore plus loin."
DSC 7300 DSC 3558 DSC 7173

☆ Championnat U18 France☆ Match capital pour les mini Green Girls

Dimanche 15h30 (salle Maurice Hugot) Saint Amand vs Esbva

François Marsaudon: "

Alors que les pros auront déjà disputées le derby quelques heures plus tôt à Villeneuve, nous recevons nos homologues sur nos terres dimanche à 15h30.
Ce match va être à enjeu vital pour le reste de la saison. En cas de défaite, le tableau deviendra extrêmement sombre. En cas de victoire, la route se dégagera un peu, et on pourra continuer d'avancer.
Pour cela, pas de recette miracle. Les filles savent ce qu'elles ont à faire. Défendre de manière solidaire et intense du début jusqu’à la fin. Il faudra perturber au mieux le jeu de Villeneuve contrôler les un contre un et leur jeu intérieur, et être totalement focalisé jusqu'au rebond. Efforts et intensité seront les maîtres mots.
En attaque, juste jouer notre jeu, s'appuyer sur nos forces. Faire bouger la balle avec agressivité pour construire le meilleur tir possible. Notre vitesse d'exécution et noter concentration vont être deux éléments essentiels. Les filles doivent pleinement s'approprier notre manière de jouer. On a les moyens de passer cet obstacle, il faut avoir conscience. Nos expériences communes depuis le début de la saison sont nos plus grandes richesses ; même si il y à eu des hauts et des bas. Il faut s'appuyer sur notre vécu pour le transformer en une belle histoire. Un des chapitres s'écrit dimanche.”

 DSC 7307

 


 

☆ Championnat U18 France

Arras 50-46 Saint Amand

Saint Amand: Noé 2pts, Plancq 6pts, Mamouni 4pts, Cissoko 4pts, Camara 0pts, Koïta 2pts, Elias 15pts, Hurel 3pts, Pruvost 10pts

Fréderic Daguenet: " Un match à oublier, tellement les Amandinoises sont passées à côté de leur match. Un début de match difficile (11-2), l'attaque a du mal à se mettre en place. Trop de pertes de balles pénalisent les mini greens girls. Elles se ressaisissent pour rester au contact des locales à la fin du premier quart temps (13-9). Le début du deuxième acte est de meilleur qualité, la défense est en place et l'attaque trouve les brèches dans la défense arrageoise. La pause est atteinte avec trois petits points de retard (25-22). Sans faire une bonne première mi-temps, les Amandinoises sont toujours dans le match. Le retour des vestiaires est bénéfique aux mini green girls. Plus d'intensité et l'adresse revient avec de nombreux tirs à trois points de Kim, Baya et Chloé. La machine est en route et nous repassons devant à la fin du troisième quart temps (36-38). Tout se jouera dans la dernière période mais malheureusement notre manque d'adresse sous le panier arrageois anéantira tous nos espoirs de victoire. Une prestation en dessous du niveau de nos ambitions. Trop de joueuses n'ont pas eu leur rendement habituel. Ils faut que l'on aborde toutes les rencontres avec la même concentration. C'est un avertissement !!! Il faudra aborder la rencontre de dimanche contre Villeneuve avec de meilleures intentions au risque d'avoir une nouvelle désillusion avec des conséquences plus graves sur le classement."

DSC 7173 DSC 7285


 

☆ Championnat U18 France☆ Victoire précieuse pour les Mini Green Girls

Saint Amand 56-48 Charleville

Saint Amand: Manon Noé : 5 pts; Jasmine Mamouni : 3 pts; Kim Pruvost : 6 pts; Sophie Plancq : 3 pts; Baya Elias : 10 pts; Salimata Keita : 15 pts; Chloé Hurel : 6 pts; Fatou Camara : 8 pts.

François Marsaudon: "Un léger sentiment de revanche planait dans les têtes depuis quelques jours à l’idée de recevoir Charleville. Cette formation nous ayant battue quelques semaines plus tôt en Coupe de France, il fallait réagir et surtout s’imposer.

C’est chose faite dans un match qui aura été dans sa globalité correct, mais qui manque encore parfois de constance. Une rencontre qui aura été également marquée par la blessure de la jeune Chloé Rapaille, une joueuse de Charleville, à qui je tiens à rendre hommage.

La grande actrice de ce match fut la Concentration. L’investissement mental des filles a été décisif. Si on parvient à trouver cet état d’esprit chaque weeks end, alors on peut se permettre de regarder un peu plus loin et un peu plus haut.

Notre début de match est intéressant. En rythme et rigoureux sur nos possessions d’attaque, on parvient à trouver Salimata pour pilonner leur secteur intérieur, tandis que Baya se charge d’allumer la mèche à 3 points. Puis, peu à peu, les Ardenaises rentrent dans le match et ralentissent notre cadence. On parvient à l’issue d’un bon passage de conclure la première moitié du match avec une avance de 7 points.
            Avance conservée pendant la seconde mi-temps, mais avec quelques frayeurs tout de même. Score final 56-58.

Je tiens ici à souligner les performances de Manon et Fatou.

La première, notre meneuse de jeu, qui a fournie des efforts exemplaires défensivement pour combler les brèches, ralentir ou contester les assauts de Charleville. En attaque, Manon a sut faire jouer l’équipe, et prendre ses responsabilités au moment où il le fallait. En trouvant ainsi son style de jeu, elle parviendra à nous faire franchir un cap et devenir le petit général dont nous avons tant besoin.
            Fatou à quant à elle tirer son épingle du jeu tout en audace et en finesse. Sortie du banc, elle a apportée rapidement des points près du cercle et de l’intensité défensive, en un temps record et avec une efficacité remarquable. Le travail et l’investissement de Fatou commencent à payer, bravo à elle. Rééditer ce genre de performance et le prochain challenge.

            Les filles ont étés sérieuses et impliquées dans le match, c’est une bonne chose. Je pense que l’on tir dans la bonne direction en ce moment, et un potentiel certain est en train d’apparaître. Il faut maintenant en prendre conscience et tout mettre en œuvre pour l’exploiter. Exceller dans les choses simples doit être notre leitmotive.

Accepter et intégrer le fait de pouvoir être une bonne équipe. Nous devons apprendre à dominer. Quand nous sommes à + 10 dans le troisième quart temps, il faut savoir accentuer son emprise sur le match. Aiguiser notre instinct de tueur est le prochain objectif."

salimata fatoumata jasmine