SAINT AMAND HAINAUT BASKET

topnav

☆ Championnat U18 France ☆ Saint Amand chute pour la première fois cette saison...

Co Trith 75-67 Saint Amand

Noe Manon 9 pts ; Mamouni Jasmine 4 pts ; Baillet Leila 7 pts ; Pruvost Kim 16 pts ; Plancq Sophie 7 pts ; Anula Malva 4 pts ; Cissoko Mariame 5 pts ; Elias Baya 13 pts ;  Camara Fatou 0 pts, Moussa Aissatou  2 pts

François Marsaudon: "On avait prévenu les filles que cette rencontre présentait toutes les caractéristiques du match piège. Dans une salle remplie et une équipe de Trith sur motivée, on perd notre statut de leader invaincu et la série de victoire s'arrête à 6. Mais au delà de du point de vu comptable, c'est la manière qui est préoccupante, et la situation dérangeante. Avec tout le respect que j'ai pour l'équipe et le club de Trith, qui mérite amplement sa victoire, les deux équipes ne sont pas sensées jouer dans la même cour. On s'entraine chaque soir de la semaine, on a le statut de centre de formation, les filles sacrifient familles et amis pour venir à St Amand faire du basket. Les joueuses de Trith ne sont pas dans les mêmes conditions. Rajoutez à cela que l'on perd donc un mini derby et donc la suprématie locale, et vous aurez tout les ingrédients d'une défaite qui fait plus que tâche. 

DSC 7307

On débute très mal le match, signe peut être d'un manque de concentration et de détermination, alors que Trith à lui le couteau entre les dents. Le deuxième quart temps est davantage dans nos standards, tant défensivement que offensivement. + 7 à la pause. On croit alors que les choses vont rentrer dans l'ogre progressivement, mais les jaunes sont en confiance et inscrivent plusieurs gros tirs. Chez nous, le doute s'installe et la frustration commence à envahir les filles, tandis que le public hausse le ton pour pousser son équipe.  Malgré quelques sursauts d'orgueil, Trith contrôle la fin de match et il nous est impossible de revenir au score. Défaite 75-67.

DSC 7322

Maintenant, que faire de cette défaite . Peut-être qu'il nous fallait ce coup de bâton derrière la tête pour faire prendre conscience à ce groupe inexpérimenté les exigences du " haut niveau ". Cette déconvenue doit faire comprendre aux filles que pour parvenir à leurs objectifs il faudra rester unis et faire bloc ensemble, quelles que soient les circonstances.
Il faut que ce soit un déclic, le véritable lancement de notre saison, que l'on passe à la vitesse supérieure, en matière d'investissement, de maturité, et de vie de groupe. Les nouvelles arrivées doivent rentrer dans le rang, les plus anciennes être irréprochables, et que l'on avance, ensemble.
Rien n'est acquis et rien n'est facile dans ce championnat. Il faut être sur ses gardes et se battre chaque week-end. Devenons l'armée que l'on aspire à être. Avec des valeurs de solidarité, combativité, et de confiance. Il faut aussi qu'on élève notre niveau d'ambitions. On ne joue pas seulement pour sa petite personne. Mais aussi pour un club, une ville, des familles, et des rêves. Je pense que cela vaut le coup de jeter toutes ses forces dans la bataille à chaque fois.

J'aime mes joueuses, je garde confiance en elles et je le soutiendrais toujours. En revanche, j'attends une réaction de la part de mes troupes. À elles d'être prêtes, et de montrer ce qu'elles ont dans le ventre.
Débuts des hostilités ce mercredi, à 16H, contre Villeneuve".